SRPP de (1) Andrés F. Lara et (2) Lei Xi

Laboratoire de Phonétique et Phonologie (LPP), CNRS & Sorbonne Nouvelle
19 avril 2024, 14h0015h30

(1) An acoustic-articulatory description of French ‘R’
Andrés Felipe Lara (Laboratoire de Phonétique et Phonologie)

The acquisition of rhotics poses significant challenges for individuals of all age groups, including children and adults. These challenges arise from the variable acoustic properties and intricate articulation processes associated with rhotics. The aim of my research is to tackle this complexity by establishing a quantifiable description of the production of French ‘R’ among native French speakers. Through the application of quantitative acoustic and articulatory analysis, my objective is to lay the groundwork for future comparisons with bilingual adult speakers and late learners of French. In this presentation, I will strive to establish a correlation between specific acoustic characteristics of French rhotics and the corresponding articulatory gestures necessary for their production. This analysis will provide valuable insights into the difficulties that bilingual speakers and language learners may encounter when acquiring the French rhotic.

(2) Traitement de la frontière prosodique du français : études comportementale et électroencéphalographique
Lei Xi (Laboratoire de Phonétique et Phonologie)

La prosodie assume beaucoup de fonctions importantes dans la communication verbale, dont la segmentation et la désambiguïsation. Dans cette communication, nous allons présenter deux expériences sur la désambiguïsation syntaxique par la prosodie en français.

Dans l’expérience comportementale, nous avons demandé à 20 francophones natifs de compléter une série de phrases localement ambiguës, avec deux clôtures prosodiques différentes (précoce et tardive) afin de déterminer s’ils pouvaient assigner correctement les mots cibles à leurs fonctions syntaxiques sur la base des indices prosodiques disponibles. Les données comportementales ont montré que les participants, bien que natifs du français, ont eu des difficultés à établir la fonction syntaxique du mot cible, notamment pour la clôture précoce.

Afin de mieux étudier le traitement des deux frontières prosodiques différentes, nous avons ensuite mené une expérience électroencéphalographique (EEG), pendant laquelle le signal électrophysiologique continu de 20 francophones natifs a été enregistré en écoutant les mêmes phrases ambiguës. Les données neurocognitives suggèrent que les frontières prosodiques ont été analysées comme l’atteste le potentiel évoqué Closure Positive Shift (CPS), présentant un maximum autour de 400 à 500 ms après l’onset de la dernière syllabe qui précède la frontière prosodique. Par ailleurs, l’analyse sur la latence du pic CPS implique la même sensibilité neurocognitive pour le traitement de clôture précoce vs tardive.

Prises en ensemble, les données ont été interprétées à la lumière des prédictions de Late Closure Preference et d’Informative Boundary Hypothesis et nous avons souligné l’importance du contexte prosodique complet et informatif en perception de la parole.

Prochains événements

Voir la liste d'événements
13 juin 2024

Le LPP fête ses 50 ans

Le 13 juin 2024, le Laboratoire de Phonétique et Phonologie (CNRS & Sorbonne Nouvelle) commémorera ses 50 ans d’existence (1973-2023).